En Seine-Saint-Denis, Sur le terrain

Biennale des Métiers d’Art de Pantin

Plus de 6 000 visiteurs à la Biennale des métiers d’art de Pantin du 10 au 12 octobre !

J’ai visité dimanche cette très belle exposition au Centre National de la Danse.

Que de chemin parcouru depuis 1997 où, pour la première fois, la municipalité décidait de soutenir mon projet d’installer dans le quartier populaire des 4 chemins un réseau d’artisans d’art, et organisait les premiers salons !

Imaginée par la ville de Pantin en 2010, et porté aujourd’hui par la communauté d’agglomération Est Ensemble, la Biennale 2014 présentait 100 créateurs dans une très grande diversité de disciplines : céramique, verrerie, travail du métal, du bois, du textile, des bijoux…

Cette vitrine a permis au grand public comme aux professionnels de découvrir ces savoir faire d’excellence et d’assister à des démonstrations.

La plupart des créateurs présents sont à Pantin et dans les villes de Seine-Saint-Denis. Le réseau constitué autour de la maison Revel compte maintenant 76 créateurs ! Loin des images stigmatisantes de la Seine-Saint- Denis, cet événement confirme que notre territoire recèle de très nombreux talents. Le succès de la classe « métiers d’art » que nous avons créée avec l’équipe enseignante du Collège Jean Lolive montre combien les collégiens de milieux populaires sont attirés par ces métiers, sensibles à la beauté et capables d’une grande créativité.

Aline Archimbaud.

Sénatrice de Seine-Saint-Denis

image

image3

En Seine-Saint-Denis

Christiane Taubira choisit la Seine-Saint-Denis pour lancer sa campagne nationale de présentation de sa réforme pénale

Capture d’écran 2013-09-12 à 12.35.29

C’est à Pantin (en Seine-Saint-Denis), aux côtés d’Aline ARCHIMBAUD que la ministre de la justice, Christiane Taubira a décidé de lancer sa tournée d’explication de sa future réforme pénale.

Après une vingtaine de minutes de présentation de son projet de loi, elle s’est dynamiquement prêtée au jeu des questions/réponses devant une salle comble (plus de 200 personnes). Elus locaux, associations, habitants et professionnels de la justice ont largement répondu à l’invitation.

Lors de cet événement, Madame Taubira n’a pas manqué de défendre une « série de dispositifs visant à prévenir la récidive et favoriser la réinsertion » des délinquants :

– un dispositif d’individualisation des peines

– un dispositif pour limiter la récidive (lutter contre les sorties sèches)

– la contrainte pénale (peine restrictive de liberté avec accompagnement)

Après cela, une large place réservée au débat a permis à la ministre de répondre à une série de questions du public qui portait essentiellement sur :

– la contradiction entre la Justice et l’Intérieur

– la correctionnalisation des viols

– les conseillers d’insertion et de probation

– l’aide juridictionnelle

Mais aussi sur l’épineux dossier de « délocalisation » des audiences des juges des libertés et de la détention du tribunal de Bobigny et de Meaux dans respectivement, la zone aéroportuaire de Roissy-Charles-de-Gaulle et le centre de rétention du Mesnil Amelot.

Sur ce sujet, La Ministre ne désarme pas, elle encourage les associations à faire leur travail de mobilisation pour empêcher cette justice d’exception.

En Seine-Saint-Denis, Interventions 93

Aline Archimbaud vous invite à la 2ème édition de la biennale déco et création d’art du 12 au 14 octobre 2012

Après le succès de la première édition qui a réuni plus de 3500 visiteurs, la Biennale a de nouveau lieu au Centre national de la danse du 12 au 14 octobre 2012 à Pantin.

Pendant trois jours, la Biennale accueille la scène actuelle de la déco, du design et des métiers d’art. Cette exposition-vente organisée conjointement avec la Communauté d’agglomération Est-Ensemble réunit une centaine d’exposants sur 1500 m2.

Créativité, innovation et dynamisme caractérisent ces artisans designers sélectionnés par un jury de professionnels. Leurs dernières réalisations : mobiliers, luminaires, objets décoratifs, mais aussi créations textiles, accessoires de mode, bijoux (…) investissent les studios de répétition du CND.

Dans le cadre de ma délégation écoquartier et métiers d’art à Pantin, l’un des défis de cette politique était d’inverser les flux Ce sont aujourd’hui les parisiens qui viennent à Pantin pour admirer les créations de nos artisans, de nos entreprises.

Pantin détient historiquement une tradition d’innovation de type Arts et Métiers, aujourd’hui, nos entreprises renouvellent cette tradition d’excellence et d’activité à forte valeur ajoutée.

Cette deuxième édition est placée sous le signe de l’éco-design. Une exposition thématique présente notamment une sélection de designers et artisans d’art qui se retrouvent autour de cette conception commune de la création.