Au Sénat, Rapports

Mission parlementaire sur la situation des populations amérindiennes de Guyane

Par un décret paru fin mai au Journal Officiel, le Premier Ministre a confié une mission parlementaire conjointe à Mesdames Aline Archimbaud, Sénatrice de Seine-Saint-Denis, et Marie-Anne Chapdelaine, Députée d’Ile-et-Vilaine, sur la situation des communautés amérindiennes de Guyane. Cette mission sera effectuée auprès de Madame George Pau-Langevin, Ministre des Outre-mer.

Genèse de la mission

Au mois d’avril 2014, Aline Archimbaud avait interrogé la Ministre de l’Outre-mer sur le surtaux de suicides en Guyane, 10 à 20 fois plus élevé qu’en métropole, notamment parmi les jeunes. Le Premier Ministre a donc souhaité, dans le cadre de cette mission, comprendre les raisons de cette situation afin de « déployer rapidement en Guyane des mesures d’accompagnement susceptibles de prévenir de tels drames humains« .

Objet de la mission

La lettre de mission prévoit pour ce faire que soit mené par les deux parlementaires un bilan des actions spécifiques menées sur place, notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé. En lien avec les acteurs locaux, cette mission appellera par ailleurs une prise en compte de la spécificité guyanaise, notamment en termes d’atteintes portées aux milieux naturels ou de contraintes économiques et budgétaires. Une réflexion est également attendue sur des propositions d’évolutions institutionnelles intégrant les spécificités des populations amérindiennes, et sur le renforcement du rôle du Conseil consultatif des populations amérindiennes et bushinenge (CCPAB).

Le rapport sera remis au Premier Ministre d’ici le 30 novembre 2015.

Consulter leur lettre de mission :

Page 1

Page 2

Programme de la mission

Dans le cadre de cette mission, Aline Archimbaud et Marie-Anne Chapdelaine effectueront un séjour en Guyane du samedi 19 au lundi 28 septembre, en plusieurs étapes : Cayenne, Awala Yalimapo, Saint-Laurent du Maroni, Camopi, Maripasoula, Twenké, Cayodé, Elahé, Trois-Sauts, et St Georges de l’Oyapock, selon les possibilités logistiques.

Elles alterneront entre rencontres avec les autorités préfectorale et locales, visites de villages amérindiens et bushinengués, rencontres avec les chefs coutumiers, mais également avec des familles, des associations locales, des membres du corps enseignant et du personnel hospitalier.

Leur démarche s’inscrit dans une volonté d’écoute et d’échanges, afin que les propositions qu’elles formuleront dans le rapport reflètent au mieux les réalités qui s’imposent actuellement à ces populations, ainsi que leurs besoins, et leurs attentes en terme de santé, d’éducation, d’environnement, et de reconnaissance de leurs spécificités culturelles, notamment.

Des informations seront régulièrement relayées sur ce blog, et une conférence de presse aura lieu le dimanche 27 septembre à 11h à la Préfecture de Guyanne à Cayenne (rue Fiedmond, 97 307 Cayenne).

Non classé

Aline Archimbaud aux 8e rencontres de l’Institut Renaudot

Je suis intervenue le 21 novembre en ouverture des 8e rencontres de l’Institut Renaudot à Paris.

Ces rencontres sur le thème « Construire ensemble – un défi pour vivre mieux » rassemblaient 400 personnes de toute la France, mais aussi de Belgique et du Québec, tous acteurs des démarches communautaires, autrement dit ascendants, participatives, associant la population à la définition, en amont, des projets dans tous les domaines : santé, urbanisme, éducation, environnement, culture.

Aline Archimbaud