Une victoire pour l’accès aux soins au Sénat ! Projet de loi de Santé

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de modernisation de notre système de santé, parmi les nombreux amendements (plus de 200) proposés par le Groupe écologiste du Sénat, représenté par Aline Archimbaud, cheffe de file sur ce dossier, près de 20 amendements ont d’ores et déjà été adoptés.

Parmi eux, Aline Archimbaud se félicite en particulier de l’adoption de l’amendement permettant l’automaticité de l’ouverture des droits à la CMU-C (Couverture Maladie Universelle Complémentaire) pour les allocataires du RSA socle (amendement 913, article additionnel après article 18 bis) qui marque une reconnaissance de la nécessité de faciliter l’accès aux soins dans notre pays.

Pour Aline Archimbaud, engagée sur la question de l’accès aux droits, et en particulier de l’accès aux soins des plus précaires, son adoption est une victoire non négligeable, étant donné le taux préoccupant de non-recours à la CMU-C (36% selon des chiffres de 2013)!

Cette disposition, si elle est maintenue lors de l’examen du texte à l’Assemblée nationale, constituera une première avancée dans la lutte contre la trop grande complexité des démarches administratives, cause majeure du non-recours aux soins.

Aline Archimbaud avait déjà eu l’occasion de proposer cette disposition dans le cadre de son rapport parlementaire sur « l’Accès aux soins des plus démunis – 40 propositions pour un choc de solidarité » remis au Premier ministre Jean-Marc Ayrault en 2013 (consulter le rapport). Cette proposition y figurait en première position.