Simplifier l’accès à la CMU-C permettrait à la Sécu de réaliser des économies

Retrouvez l’article sur le site d’Actu Chômage.

LUNDI, 20 AVRIL 2015 12:35

Actuchomage poursuit ses entretiens sur la Loi de Santé 2015 (prochainement débattue au Sénat). Nous avons rencontré Aline Archimbaud, sénatrice de Seine-Saint-Denis (groupe écologiste).

Après Médecins du Monde et le CISS (Collectif Interassociatif Sur la Santé), nous avons interviewé Aline Archimbaud.

La sénatrice écologiste de Seine-Saint-Denis milite activement en faveur de l’accès aux droits pour Tous. Depuis un an et demi, elle propose que tout bénéficiaire du RSA socle obtienne automatiquement le droit à la CMU complémentaire (CMU-C).

Aujourd’hui, les deux dispositifs sont gérés par deux organismes différents. La complexité des dossiers de demande dissuade des centaines de milliers d’ayants droit.

Selon Aline Archimbaud, ce non recours concerne deux millions de personnes et générerait une «économie» (pour l’État) de 6 milliards d’euros.

Mais il s’agit d’économies à court terme, car les personnes qui ne disposent pas de la CMU-C hésitent à consulter, à se faire soigner dès que les premiers symptômes d’une maladie apparaissent. Faute de prévention, elles finissent aux Urgences hospitalières avec des pathologies lourdes nécessitant des soins coûteux.

En définitive, l’accès simplifié à la CMU-C générerait, à terme, des économies pour la Sécurité sociale.

Consultez l’entretien que nous a accordé Aline Archimbaud. Une vidéo réalisée avec le soutien de la Ville de Paris (Mission Intégration, Lutte contre les Discriminations et Droits de l’Homme) et la Région Île-de-France, qui complète le premier volet consacré à Médecins du Monde et le second au Collectif Interassociatif Sur la Santé – CISS.

Réalisation : Pili et YB pour Actuchomage.org

 


Aline Archimbaud : Il faut simplifier l’accès à… par Actuchomage