Aline Archimbaud réagit aux conclusions de la mission Mandon sur la simplification des démarches pour les entreprises

Le 15 avril 2014, Paris

Communiqué de presse

Aline Archimbaud

Sénatrice écologiste de Seine-Saint-Denis

 

Aline Archimbaud, Sénatrice écologiste de Seine-Saint-Denis, et auteure d’un rapport sur l’accès aux soins des plus démunis remis en septembre 2013 au Premier Ministre, tient à réagir à l’annonce des conclusions que Thierry Mandon a rendues ce matin au sujet de la simplification des démarches des entreprises.

« Je constate que plus de 6 mois après la remise de mon rapport au Premier ministre, pratiquement rien n’a avancé. Ce rapport propose pourtant des mesures simples, efficaces, peu coûteuses et attendues avec impatience par des millions de français modestes confrontés quotidiennement à un invraisemblable parcours du combattant administratif. Mais aussi par les travailleurs sociaux et de nombreux employés de l’administration sanitaire et sociale dont la charge de travail est considérablement alourdie par de la paperasse superflue et chronophage. »

« Les mauvais résultats des dernières élections municipales le montrent : les Français attendent que l’on prenne davantage en compte leurs difficultés du quotidien. Dans son rapport de suivi sur le plan de lutte contre la pauvreté, l’inspecteur des affaires sociales, François Chérèque, reconnaît que les choses se mettent en place, certes, mais très lentement. Aujourd’hui, nos concitoyens les plus modestes attendent des actes. Les entreprises ne peuvent pas être la seule priorité du Président de la République et de son gouvernement. » 

« Je demande au gouvernement de Manuel Valls à ce qu’une traduction politique soit donnée au plus vite aux propositions que j’ai formulées dans mon rapport, et je l’appelle à s’engager concrètement pour mettre en œuvre un choc de solidarité, pour faire reculer le non-recours aux droits et les terribles et massives inégalités d’accès aux soins et à la santé. Il y a urgence. »