L’organisation du service public de l’éducation n’est plus assurée en Seine-Saint-Denis

Aline ARCHIMBAUD, sénatrice écologiste de Seine-Saint-Denis, a été alertée ce matin par le collectif des parents d’élèves des problèmes récurrents de non remplacement des instituteurs de l’école Marie Curie à Bobigny. Engagée pour une école publique de qualité, elle souhaite leur apporter tout son soutien.

Il ne s’agit pas de la première mobilisation de ce genre dans le département. Depuis la rentrée scolaire, de nombreux parents d’élèves se sont mobilisés pour dénoncer la situation des effectifs d’enseignants dans le 93 et demander à l’État de garantir le droit à l’éducation pour tous les enfants de la Seine-Saint-Denis comme sur sur le reste du territoire.

C’est dans ce cadre qu’elle a organisé au Sénat, le 27 février dernier, une conférence-débat avec le collectif des parents d’élèves de Seine-Saint-Denis intitulée : Quelles transformations pour une refondation réussie de école ?

Il est grand temps aujourd’hui de réfléchir à des solutions pérennes en matière de remplacement non pas à l’échelle de notre seule académie (trop « pauvre » pour répondre aux nombreuses absences) mais plutôt inter-académique pour répondre efficacement à cette inégalité territoriale dont est victime notre département.